Tanzanite

Célébrée comme la « gemme du 20ème siècle », la Tanzanite a été découverte il y a tout juste un demi-siècle et a acquis très rapidement une réputation mondiale en tant que pierre rare et précieuse. La demande forte et toujours croissante – surtout pour les pierres de qualité supérieure et de tailles respectables – a eu une influence directe sur les prix de la Tanzanite. Cette montée des prix constante est aussi la conséquence de la rareté de la Tanzanite, vu qu’on ne la trouve que dans un seul endroit au monde.

La Tanzanite est une pierre extraordinaire, qui possède une couleur merveilleuse : d’outremer à bleu saphir, entouré d’un fin halo violacé. La Tanzanite est également reconnaissable à son fort trichroïsme. Elle diffuse des couleurs différentes selon l’angle sous laquelle on la regarde : le bleu, le violet et le rouge bourgogne, ce qui ajoute de subtiles profondeurs à sa couleur.

Rarement d’un bleu pur, la Tanzanite se distingue par ses harmoniques pourpres et violettes. Dans de petites tailles, la Tanzanite tend vers des nuances plus légères de lavande et de pervenche. Les pierres de grande taille ont tendance à briller de couleurs, d’un feu et d’un éclat plus intenses.

La Tanzanite brute doit posséder le moins d’inclusions possible, sinon des fissures risquent de se produire. En fait, travailler la Tanzanite est parfois un vrai casse-tête même pour le tailleur le plus expérimenté, le clivage de cette gemme étant très prononcé dans un plan donné. La Tanzanite est taillée dans toutes les formes imaginables, depuis la forme ronde classique jusqu’aux tailles les plus fantaisistes. Actuellement, la ville de Jaipur, en Inde, est le plus grand centre au monde de taille de la Tanzanite, avec 80% des pierres qui y sont taillées.

La Tanzanite est la pierre porte-bonheur des natifs du mois de décembre.

Découverte de la Tanzanite

La Tanzanite tient son nom de la Tanzanie, un pays d’Afrique de l’Est où se trouve son unique gisement au monde, découvert en 1967.

Il y a des millions d’années, des schistes métamorphiques, des gneiss et des quartzites ont formés des inselbergs impressionnants, aux sommets plats, sur la vaste plaine au pied du Kilimandjaro. Les cristaux précieux ont poussé dans des dépôts à l’intérieur de ces reliefs inhabituels. Pendant très, très longtemps, ils ont été cachés aux yeux des hommes, jusqu’au jour où des bergers Masaï de passage aperçurent quelques cristaux scintillant au soleil, et décidèrent de les emporter.

La légende raconte que l’effet de la chaleur sur la Tanzanite fut découvert quand quelques cristaux de zoïsite brune qui gisaient sur le sol parmi d’autres pierres furent pris dans un incendie allumé par la foudre, qui dévora les collines herborées de Merelani, au nord-est d’Arusha. Les éleveurs Masaï qui menaient leurs troupeaux dans cette région remarquèrent leur belle couleur bleue et ramassèrent les cristaux, devenant ainsi les premiers collectionneurs de Tanzanite.

L’Institut américain de Gemmologie (le GIA) reconnut la Tanzanite comme une variété de zoïsite, et les mêmes observations furent rapportées par d’autres muséums et universités de premier plan. Cependant la première personne qui identifia correctement la Tanzanite fut un géologue du gouvernement tanzanien à Dodoma. Celui-ci en montra deux échantillons taillés à facettes à Henry Platt de chez Tiffany & Co, lequel fut impressionné par la beauté de la gemme et lui inventa le nom de « Tanzanite » – un nom dont l’usage s’est rapidement répandu dans le commerce.

De nos jours, les contreforts du mont Kilimandjaro restent toujours le seul endroit au monde où l’on trouve de la Tanzanite. Le gouvernement tanzanien a délimité sa zone d’extraction en quatre blocs – A, B, C et D – sur une superficie d’environ 5 km sur 2 km. La plus grosse Tanzanite du monde a été trouvée en août 2005 dans la mine du Bloc C. Ce cristal pesait 16.839 carats (3,4 kg) et mesurait 22 × 8 × 7 cm. 

Valeur et traitement de la Tanzanite

À l’instar de la plupart des pierres précieuses, les prix de la Tanzanite dépendent largement de sa couleur, de sa taille, de sa clarté et bien sûr du nombre de carats. Les couleurs les plus prisées vont du bleu saphir au bleu-violet intense. Un ton violet plus pâle est également populaire et relativement abordable. Il va de soi que la valeur de la Tanzanite, qui est une pierre transparente, change en fonction de sa clarté. Moins elle contient d’impuretés, plus elle est précieuse.

La beauté d’une Tanzanite dépend beaucoup de la qualité de la taille. Une taille parfaite garantit que les facettes de la pierre reflètent la lumière en conséquence et diffusent un maximum d’éclat. Si la taille est effectuée trop ou trop peu en profondeur, la radiance de la Tanzanite va dévier du bas vers les côtés de la pierre, ce qui affectera son éclat.

Le poids de la pierre joue aussi un rôle considérable dans son prix, mais il arrive qu’il soit sacrifié afin d’obtenir ce parfait bleu profond. Les Tanzanites dont la couleur est plus bleue que pourpre ont tendance à être plus chères car l’angle de réfraction de la lumière bleue est orienté dans la largeur du cristal au lieu de sa longueur. Cela signifie que si un tailleur choisit d’optimiser la pureté de la couleur bleue, la pierre taillée à partir du matériau brut sera plus petite et vaudra plus cher au carat. Toutefois ce bleu est si beau que ce sacrifice vaut souvent le coup. À cause de sa rareté et de la précision requise pour la tailler, les Tanzanites les plus grosses atteignent forcément des prix élevés.

Aujourd’hui, la plupart des Tanzanites que l’on trouve sur le marché sont traitées par la chaleur pour rehausser leur couleur. La grande majorité des cristaux bruts de Tanzanite offrent une large proportion de teintes jaunes brunâtres, qui disparaissent quand on les chauffe à environ 500°C. Ce traitement thermique des Tanzanites est une pratique courante et acceptée sur le marché.